Vernie jusqu’au bout des ongles…

Mon premier article Pipelette parlait de commerce équitable. Vous avez du vous dire en le lisant : « cette pipelette-là, c’est une femme pleine de valeur, d’idéaux, de convictions. Elle ne doit pas prendre souvent la vie à la légère »… Certes, mais comme j’aime aller où l’on ne m’attend pas, laissez-moi vous surprendre : je suis également une fana de vernis ! Et quand je dis fana, je devrais dire obsédée, passionnée, obnubilée, électrisée, exaltée (oui, si vous avez besoin d’un synonyme un jour, SOS Claire des synonymes est plus efficace que le Robert des synonymes). Moi, sans vernis au bout des doigts, ce n’est pas moi (je préfère taire le nombre de flacon de vernis que j’ai chez moi, je ne veux pas être responsable de crise cardiaque dans mon lectorat). Alors, laissez-moi vous donner des astuces pour que votre doigté verni ne laisse personne indifférent !

ongle vernis

Le vernis uni : unis par les liens sacrés du vernis

Le vernis, il y en a pour toutes les bourses. Du petit flacon à 1€ sur le marché au beau flacon Chanel qui n’est pas à la portée de tous. Personnellement, j’ai ma petite préférence pour les vernis Agnès B. Pourquoi me direz-vous ? Parce qu’après avoir testé pas mal de marques, c’est la meilleure que j’ai trouvée rapport qualité/prix. Et quel choix de couleurs ! Et en moins d’une minute, c’est VRAIMENT sec ! (Je vous assure, je n’ai pas d’actions dans la société et cette chère Agnès n’est pas ma cousine germaine.)
Astuce non négligeable : les frais de livraison sont réduits si on se le fait livrer chez un commerçant partenaire … Dont le pressing au 113 boulevard Davout. Avouez, c’est bien pratique !

Un peu de fantaisie

ongle craqueléLe vernis uni, c’est toujours joli, mais le vernis plus fantaisiste permet de développer son âme d’artiste ! La mode est aujourd’hui aux vernis « craquelés », qui donne un résultat unique à chaque utilisation. Autre fantaisie possible, des motifs ou des images dessinés directement sur votre ongle ou sur une couche de vernis uni. Pour un résultat aussi réussi que chez la manucure, (mais à moindre coût et que l’on peut faire facilement et régulièrement chez soi, voire même au travail si l’envie vous en prend), je vous conseille les plaques Konad. Simple d’utilisation, elles permettent des résultats étonnants (bon, les premières fois, c’est difficile, mais persévérez et très vite vous n’en reviendrez pas de réussir de telles œuvres d’art).

The last advice, but not the least !

ongle journalLéa vous a tout confié de mes ambitions : devenir journaliste. C’est une envie en moi depuis bien longtemps maintenant, et qui m’habite de la tête aux orteils de mes pieds, en passant bien évidemment par mes ongles ! Alors, pour avoir des ongles en papier journal, suivez le guide :
– Appliquez une couche de vernis claire sur vos 10 doigts
– Une fois qu’il a bien séché (un peu de patience : il faut vraiment qu’il soit bien sec sous peine d’un ratage catastrophique), trempez vos doigts dans un récipient rempli d’alcool à 90° (ça pique pas, je vous assure !) pendant 5 secondes (pas moins, pas plus) puis appliquez immédiatement un bout de papier journal sur vos ongles que vous laissez 10 secondes.
– Et voilà, retirez le journal : vous pouvez admirer vos ongles désormais ! Je vous conseille de rajouter une couche de vernis transparent pour que l’effet reste le plus longtemps possible.

Alors, satisfaite de mes conseils ou demandez-vous le remboursement ?!

Claire Barbuti

1 commentaire

Laisser un commentaire