Quand les journalistes prennent une déclaration à la presse pour une déclaration de guerre…

Il aura fallu que le ministre de l’éducation fasse part de ses projets sur son ministère hier soir sur BFM TV pour que les journalistes se jettent sur le sujet comme des fauves.

educ« Attention, attention, nos grandes vacances sont menacées… » Six semaines au lieu de huit, avec un zonage réparti en deux grandes régions pour que les lobbys du tourisme ne freinent pas direct des quatres fers. Voila pour résumer les propos de Vincent Peillon. Bon, moi qui suivait l’interview, il a bien dit que ce ne serait pas mis à l’ordre du jour avant 2015. Parce qu’avant, il faut que la réforme sur la semaine de 4,5 jours passe… Et ça c’est pas fait.

La nuit porte conseil ou bien ? Dès ce matin, toutes les radios de France titrait : la nouvelle réforme de Peillon. Les syndicats des enseignants étaient déjà sur le pont pour demander une augmentation, la PEEP plaidait déjà la cause des familles recomposées qui seraient séparées, et le soir ce sont les politiciens en bleu qui faisait la morale….

Alors puisque les médias se sont emparés du débat et que j’ai besoin de clics pour faire connaître mon blog, soyons pragmatique ! Est-ce que  vous aussi, vous seriez contre la réduction de 2 semaines de ces grandes vacances d’été ? (J’ouvre un débat, hein, je ne propose pas de réforme, qu’on soit clair.)

Avant de vous laisser répondre, et je compte sur vous pour vous exprimer. Voici mon humble avis de maman travaillant dans le privé.
En fait, je suis plutôt « pour » qu’on en discute concrètement. (Attention, je me baisse pour éviter les tomates…) Huit à neuf semaines de vacances, c’est juste un enfer à organiser quand on a deux à trois semaines de vacances à poser sur l’été. Et encore, moi j’ai de la chance parce que j’ai deux paires de grand-parents disponibles pour garder mes pipelettes. Parce que oui les colos c’est super, mais c’est aussi super cher, que le centre de loisirs, c’est ultra fatigant. Parce qu’ils sont de plus en plus nombreux ces enfants qui ne partent pas en vacances, à attendre la rentrée dès la deuxième semaine passée à la maison. Deux mois de vacances c’est long même pour mes copines enseignantes ! Eh oui, ce n’est pas évident à gérer cette période de tête-à-tête permanent avec ses enfants 24h/24. Certaines m’ont confié avoir envie que cette période soit raccourcie. Si si, et même sans augmentation de salaire contrairement à ce que demandent déjà les syndicats…

Allez c’est à vous maintenant.. Pour ou contre la réduction des grandes vacances ?

Laisser un commentaire