Quand Bertrand Delanoë nous fait un putsch démagogique…

On devait attendre le 25 mars pour être fixé, mais le Maire de Paris n’a pas tenu jusque là…

IMG_7802Le roi de communication

Après les défections, de Lyon, Lille et Montpellier, il fallait à tout prix rassurer le gouvernement sur la légitimité de cette réforme, et abreuver les médias, même si le conseil local n’a pas encore eu lieu. Ça s’appellerait pas un putsch ce genre de méthode ? Oui mais attention, un putsch bien enrobé aux petits oignons… avec une dose de « Je vous ai compris ». Dans sa déclaration le Maire de Paris a bien fait état qu’il avait entendu nos demandes de RASED, d’ATSEM, d’animateurs supplémentaires, de confirmation des postes des PVP, du budget des classes découvertes etc… Que le projet de la pausé méridienne avait été définitivement écartée. Et comme le père Noël, il a dit amen à tout… C’est qu’il est riche le maire (sic). Je ne m’étendrais pas sur le flou artistique concernant le financement.

Des paroles, des paroles…

En fait le projet parisien, on dirait un programme électoral, plein de belles paroles et promesses…

Mais la réalité est déjà bien plus amère puisque :
– les enseignants n’attendent pas l’issue du conseil local pour faire grève dès lundi 25 mars prochain
– les embauches prévues (environ 750 pour 663 écoles parisiennes), font un peu maigre pour permette de faire de mener des activités à 18 enfants pour 1 animateur…
– le projet élémentaire est strictement identique à celui des maternelles, et là je tique à fond…

Une proposition de rythmes scolaires totalement inadaptée pour les enfants de maternelle

Aujourd’hui, pauvre pipelette que je suis, je suis très inquiète sur les conditions d’accueil de mes petiotes  en septembre. Une chose dont je suis sûre c’est que ce sera le Bazar avec un grand B. Et que je parie ma main au feu que ça va se terminer dans la cour pendant au moins quelques semaines avant que ça se mette correctement en place… Les enfants parisiens des petits cobayes ? Je ne suis pas loin de le penser. La perspective de savoir ma cadette en « temps périscolaire » de 15h à 18h deux jours par semaine me fait frémir… Je n’ose imaginer son état de fatigue dans cette nouvelle organisation où elle ne pourra plus faire sa grasse matinée le mercredi matin pou récupérer…

Bref, c’est la déprime totale. Merci Bertrand…

1 commentaire

  • mondolant dit :

    Si les élus du Conseil de Paris votent… c’est que la démocratie est respectée ! Les questions complémentaires qui pourraient être posées aux élus de l’arrondissement (peut-être l’ont elles été) : quel est le plan d’action prévu pour la réalisation de cette mesure. Cela implique : qui le pilote (j’espère qu’il y a un pilote pour ce projet ;-), quelle est la programmation des activités périscolaires prévue par école / par classe pour les écoles de l’arrondissement, et quels sont les moyens prévus (personnel, locaux, financement), et enfin pour l’ensemble du projet quel est le coût de la mesure pour les foyers fiscaux du 20ème (les foyers qui paient des impôts locaux). Je suis certain que ce billet sera lu, alors merci d’avance pour prendre le clavier et nous donner des réponses.

Laisser un commentaire