Nicole, bénévole au conseil de quartier Saint Blaise

Nicole habite le quartier depuis 1997. Elle est bénévole au conseil de quartier depuis trois ans. Pourquoi aime-t-elle tant ça ? Quelles sont ses actions au quotidien ou ponctuelles ? Combien de temps y consacre-t-elle ? Témoignage…

nicole1

Saint Blaise et vous, c’est une histoire d’amour ?

« Oui surtout depuis 2010, où j’ai constaté que le quartier s’animait un peu plus. Je suis sensible aux améliorations  du quartier comme  l’arrivée d’Emmaüs, la MPAA ou le Musée Commun. Je suis une fidèle de la boulangerie du mail, et de la cordonnerie rue Duclos. Je trouve le café Saint-Blaise qui a été refait l’été dernier, beaucoup mieux. J’ai été très sensible également aux illuminations de la rue mises en place par l’association des commerçants pour les fêtes de fin d’année.

Quelles sont vos activités au sein du Conseil de Quartier Saint-Blaise ?

Je suis multi-tâches ! Par exemple, pour la Journée de tous les talents, organisée en mai dernier,  je me suis occupée de la rédaction des comptes rendus de réunions, je mettais également régulièrement à jour le tableau récapitulant les participants, les activités, les installations à prévoir sur le parcours, etc…

J’ai aussi aidé à l’organisation de la brocante. Pendant les deux mois qui l’ont précédée. J ‘ai répondu aux appels téléphoniques, et vendu des emplacements tous les après-midis, durant 2 semaines. Je vérifiais les fiches d’inscription, j’encaissais les réservations, etc. J’ai aussi participé au marquage au sol des emplacements la veille. Le jour J, j’ai aidé à vendre les emplacements restant aux retardataires… Je dois l’avouer :  j’ai poussé  un ouf de soulagement quand, en fin d’après-midi, j’ai vu les exposants plier bagage ! C’était une belle journée, fatigante mais réussie !

 Qu’est-ce qui vous a poussé à rejoindre le conseil de quartier ?

Je suis d’une nature très bavarde et j’aime le contact avec les gens. Mes rencontres avec Christiane Gruson, membre très active du conseil de quartier et présidente de l’association Saint-Blaise ensemble, ont été déterminantes. Comme nous habitons le même immeuble, nous bavardions souvent dans l’ascenseur, ou sur le palier. Elle m’a expliqué son travail au sein du Conseil de Quartier, ça m’a semblé une occupation intéressante. Progressivement je me suis laissée tenter.

Combien de temps y consacrez-vous en moyenne par semaine ?

reunion31-01-142Lors de grands événements comme la Journée de tous les talents ou  la brocante, je consacre un tiers de mon temps durant les  trois ou quatre mois précédents le jour J. Le reste de l’année,  je suis présente à LA FABRIQUE un mardi sur deux avec Christiane pour recevoir les habitants, les associations, toute personne intéressée par le Conseil de Quartier et ses activités.

Qu’est-ce que vous retirez de cette expérience ?

J’ai découvert les rapports avec la mairie du 20ème, les services municipaux, le rôle des Conseils de Quartier, les aménagements du quartier, les marches exploratoires, etc…. J’ai découvert un « monde » que j’ignorais complètement. En un mot, «  je me suis enrichie ».

Que diriez-vous aux potentiels bénévoles qui hésitent à franchir le pas ?

Rejoindre le conseil de quartier est une expérience intéressante pour connaître son quartier, ses habitants et contribuer à l’amélioration du « vivre ensemble ». Le Conseil de Quartier est un lien entre la mairie du 20e et ses annexes pour agir ensemble afin d’améliorer notre vie quotidienne. »

SOS : le conseil de quartier Saint Blaise a besoin de bénévoles ! Venez aider à faire vivre votre quartier et assurer le cru 2015 de la Brocante Saint  Blaise !!!

 

3 commentaires

  • josyane STEFFEN NDIAYE dit :

    Félicitations à Nicole et à tout le conseil de quartier !

    • Marie Madeleine dit :

      Bravo à Nicole , une amie de plus de 25 ans qui a toujours été disponible pour ses amies à Dakar comme en France , très sociable et très bavarde…comme moi!Mais c’est ce qui permet à de telles personnalités d’être des acteurs de premier plan du lien social , ce qui nous manque tellement aujourd’hui.

Laisser un commentaire