Marina, 15 ans, désormais plus légère que l’air

J’ai beaucoup hésité avant d’écrire ce billet. Difficile de trouver les mots justes quand c’est pour informer du décès d’une adolescente qui a vécu de nombreuses années dans le quartier. Je ne voudrais surtout pas heurter sa famille. Et en même temps, cette tribune est peut–être l’occasion de lui témoigner nos mots de réconfort.

marina

Marina, je la connaissais de vue. Je la croisais quotidiennement le matin. On ne pouvait pas la manquer avec sa démarche dissolue. Elle ne marchait certes pas toujours droit, mais malgré ses soucis de santé, elle avançait.  Avec ténacité, persévérance, une volonté affirmée de ne rien lâcher.

Marina, je l’ai aussi vue danser dans le film réalisé par Mr Le Coz son professeur d’éducation physique qui monte chaque année un projet de danse contemporaine en pleine rue avec ses élèves de troisième du collège Flora Tristan. Je me souviens avoir été très émue de la voir participer à ce projet pleinement en s’y libérant et en s’y dévoilant.

Marina, a été victime d’un terrible accident de la circulation la semaine dernière. Sa vie s’est achevée trop tôt et d’une façon dramatique, mais elle a réussi au cours de nos rencontres à me transmettre une leçon de vie et de combativité que je cultiverai longtemps en moi.

Une boîte pour recueillir vos messages, les dessins des enfants et vos dons à destination de sa famille est à votre disposition au café le Papillon 144 rue bagnolet.

Une cagnotte en ligne est également accessible si c’est plus pratique pour vous.

Evidemment les commentaires sont ouverts si vous souhaitez vous exprimer.

Tags:

1 commentaire

  • Pouzergue dit :

    Merci d’avoir mis Les mots sur cet événement terrible qui a boulversé notre noyau de parents
    Marina venu et partie trop tôt …Marina ce petit oiseau ivre,ivre de sourire,ivre de détermination, ivre de joie de vivre malgré des difficultés qu’elle nous faisait oublié
    Je ne suis qu’une des mamans au côté de la sienne .Au côté seulement car personne ne peut être à sa place
    Mais nous avons depuis 15 ans tant vécu au travers de nos enfants que nous restons soudés pour toujours à travers eux et pour toujours à travers Marina

Laisser un commentaire