Les pipelettes ont « movie-oké » à la Cinémathèque Française

Samedi dernier la Cinémathèque française a organisé une journée enchantée avec la projection des Demoiselles de Rochefort version Karaoké, suivie d’un quiz avec de nombreux lots à gagner.

Vu que je connais ce film à peu près par cœur, l’ayant vu des dizaines de fois, je ne voyais pas tellement l’intérêt d’aller le revoir une énième fois. J’avoue. C’était sans compter mes « collègues » passionnés de Comédie Musicale avec qui j’officie sur Regard en coulisse...

Le spectacle était d’abord dans la rue…

CFdemoiselles1Les demoiselles de Rochefort, c’est une ambiance, un état d’esprit romantique et jazz à la fois, c’est aussi une certaines nostalgie… Ce qui m’a beaucoup amusée, c’est qu’au fur et à mesure où j’approchais de la Cinémathèque, je voyais des Solanges,  des Delphines et des Maxences à toutes les sauces ( en version de 7 à 77 ans) ! Vous l’aurez compris, l’auditorium était composé de fans de Jacques Demy et de leurs enfants plus trognons les uns que les autres avec les robes romantiques ou à paillettes pour les petites filles et les tenues de marins des petits gars.CFdemoiselles2

CFdemoiselles3

 

 Le karaoké

CFdemoiselles4Pour nous mettre en voix, l’organisatrice nous a fait chanter la Chanson des Jumelles a capella, dur dur, hum. Une fois la lumière éteinte, c’était parti. Le public s’est effectivement autoriser à fredonner les mélodies, aidé de sous-titres qui étaient souvent en retard ou affichaient de drôle de codes mathématiques…Mais qu’importait !

L’effet grand écran

C’était la première fois que je voyais ce film sur très grand écran. (Eh oui je n’étais pas encore née lors de sa sortie). J’avoue que voir les visages en gros plans de Françoise d’Orléac ou de Gene Kelly fixant la caméra était un peu désarçonnants, troublants même. Les codes de réalisations ont bien changé depuis… Comme j’avais visité l’exposition il y quelques semaines, j’avais aussi un autre oeil sur le travail de Jacques Demy : son choix de couleurs dans ses costumes et ses décors, la mise en scène très chorégraphiée et le jeu des acteurs. J’avais davantage l’œil sur ce qui se passait au second plan et qui était savamment orchestré pour mettre en valeur le premier. Voir ce film en aussi grand m’a fait prendre conscience de l’immensité du travail, de la tonne de figurants qui y ont participé, et de l’influence broadwaysienne qui fait de ce film un chef d’œuvre. Bref j’étais enchantée… Je n’étais pas la seule. Le public était chaud bouillant ! Certaines scènes, et répliques ont été chaleureusement applaudies. Il y avait de l’ambiance !!!

La soirée s’est joyeusement terminée en participant au quiz organisé pour l’occasion. Et (grâce à mes amis) je suis repartie avec un joli carnet avec la couverture de Peau d’âne...

CFdemoiselles6 CFdemoiselles5

Laisser un commentaire