Les écoles du 20ème lancent un SOS

Vendredi, j’ai reçu un appel qui ressemblait étrangement à un SOS.  Les écoles de la Porte de Montreuil se mobilisent pour dénoncer le projet de l’éducation nationale : faire sortir les écoles du bas XXème du Réseau Education Prioritaire.

ecoleperisdessin650

Le réseau éducation prioritaire : une question de survie

Aujourd’hui, les écoles Davout, Mouraud, Planchat, Maryse Hilsz, bénéficient à ce jour du dispositif et sont menacées de perdre leur statut.

Concretement, pour ces écoles, perdre ce statut signifie une baisse de moyens importante, des classes plus chargées, moins de subventions pour financer les sorties culturelles, etc.

« C’est une atteinte grave à l’éducation dans les quartiers populaires mise en place depuis plusieurs années qui se prépare, non seulement au niveau de l’éducation national, mais aussi au niveau local. » déclare Guillaume Martinage, porte-parole du collectif des écoles de la porte de Montreuil.

« La réforme de l’éducation qui se veut verticale une fois de plus, ne prend en compte que les collèges et lycées. Pourtant c’est en maternelle et primaire que l’on prépare nos enfants à étudier, en réduisant les moyens dans ces niveaux l’ont prépare l’échec programmé des enfants des classes défavorisées. » conclut Guillaume Martinage.

 

Appel à manifester mercredi 19 novembre

Alors si vous aussi, vous voulez défendre le droit à l’éducation, venez manifester mercredi a 13h devant l’école Maryse Hilsz (18 rue Maryse Hilsz).

tractecole

 Paris XXeme, le reflet d’une politique nationale dans les quartiers populaires

Au collège, le constat n’est pas meilleur. Le ministère de l’Éducation nationale et le Rectorat de Paris ont annoncé qu’à la rentrée de septembre 2015,  le nombre de réseaux d’éducation prioritaire (REP) va passer de 32 à 29 collèges.

Au total, ce sont 79 écoles parisiennes qui sortent de l’éducation prioritaire alors que seules 37 y rentrent.

Laisser un commentaire