La petite ceinture : entre promesse, projet, et rêve toujours inassouvi

Vendredi 16 septembre dernier s’est déroulée une réunion organisée par la mairie du XXème et présidée par Frédérique Calandra elle-même. L’ordre du jour consistait à nous présenter le projet qui est en cours de réalisation sur le tronçon nord au niveau de la rue de la Mare et de parler des autres à venir. Une réunion très attendue à voir le nombre de personnes présentes.

pteceinture23

La petite ceinture, un projet pris au sérieux

Frédérique Calandra l’a affirmé haut et fort :  Face à la densité de population, offrir un espace naturel et préservé aux habitants du XXème est incontournable. Nos élus ont effectivement conscience de l’attente forte des habitants de profiter de cet espace pour respirer. Sur les 32 km que compte la petite ceinture, quatre tronçons sont en cours de réalisation dans le 19ème, le 14ème, le 12ème (à Villa Bel Air) et dans le 20ème : rue de la Mare.

http://www.paris.fr/actualites/des-chantiers-participatifs-pour-redonner-vie-a-la-petite-ceinture-3913#chantier-participatif-rue-de-la-mare-20e_9

Le collectif A quai sur le tronçon de la rue de la Mare

Le collectif A quai sur le tronçon de la rue de la Mare

Des contraintes pas si contraignantes

La SNCF (à qui appartient toujours le site) a émis comme contrainte d’installer des aménagements uniquement réversibles. Une contrainte pensez-vous ? Pas véritablement. La mairie et la SNCF s’épargnent ainsi de lourds travaux coûteux pour retirer des matériaux en place, sans compter la dépollution du site. Cette contrainte signifie simplement que les rails et tout ce qui est présent, reste en place et qu’il faut s’adapter et construire des installations légères au-dessus. Par exemple, une estrade en bois est en train d’être installée sur le tronçon nord, par-dessus les rails afin de pouvoir s’y promener de façon sécurisée, des bacs à végétaliser sont fournis par la mairie…

Des nouveaux usages positifs à trouver

La mairie est ouverte à toutes les idées pourvu que les projets respectent les lieux la faune et la flore existants.  Ainsi l’agriculture urbaine, les jardins prônant la biodiversité, les activités de loisirs ou de sport, les événements associatifs, et même les cafés y seront les bienvenus. L’idée est pouvoir offrir un lieu où peuvent se rassembler toutes les générations, y compris les jeunes les soirs d’été.

A quand le tronçon sud : Bagnolet-Maraichers ?

C’est la question qui vous brûle les lèvres hein… Moi aussi évidemment. Avant de vous répondre, il faut comprendre que le tronçon nord a été choisi pour débuter car il ne présentait aucun danger. Comprenez pas de tunnel, ni pont à traverser et un accès à l’extérieur utilisable en l’état. Le scénario n’est pas le même rue Florian. Il faudrait restaurer l’accès, sécuriser la traversée des ponts dont les plaques sont parfois trouées et trouver une solution pour le tunnel… Bien des problématiques qui actuellement bloquent le projet. Pourtant à chacun de ces problèmes existe une solution légère, réversible et sécurisée. (J’ai plein d’idées personnellement et beaucoup d’envies). Du coup, pour le moment c’est le point mort. La mairie doit mandater une étude pour quantifier les points de blocages, les zones de danger, la portabilité des ponts, chiffrer leur remise en état, passer par la case juridique avant d’entreprendre quoi que soit. Et là, bah ça nous mène en 2019 ou 2021 grosso modo ? Pour un argument de campagne, on est tout bon pour la prochaine élection ! Hé hé…

Donc voila pourquoi au final, cette réunion était plus que décevante. Certes il ne s’est pas rien passé depuis 2013 : un accord a été trouvé entre la mairie et la SNCF. Mais trois ans pour un accord, un mini tronçon au nord et toujours pas d’étude lancée sur notre zone… ça fait léger non ?

 

pteceinture11

2 commentaires

Laisser un commentaire