Jean-Luc Wolff : pharmacien aux multiples facettes !

«Mon beau sapin, roi des forêts…» Noël approche, les chansons enfantines et bols de chocolat chaud-marshmallows aussi… Mais surtout, ça y est : la rue Saint-Blaise brille de mille feux grâce aux illuminations  ! Et pourtant, ces décorations ont failli ne jamais voir le jour… Jean-Luc Wolff, le pharmacien du 61 rue St Blaise, y est pour quelque chose…

C’est l’association des commerçants et artisans de Saint-Blaise (ACASB) qui a tout mis en œuvre pour que la rue revête ses habits et ses lumières de Noël. Créée en décembre 2011, l’ACASB a pour but « de donner une réelle identité commerciale au quartier », explique Jean-Luc Wolff, pharmacien, et également trésorier de l’association.

illuminations13121

Trésorier d’une association de commerçants dynamiques

Jean-Luc WolffS’il a accepté avec le sourire d’occuper cette fonction contraignante, c’est que Jean-Luc Wolff est l’un des premiers à avoir compris tout l’intérêt pour le quartier.  Cette association impulsée par Semaest et la mairie du 20e a pour objectif de redynamiser le quartier Saint-Blaise. L’ACASB est aujourd’hui dirigée par la coiffeuse Mélanie Matchun (41 rue Mouraud), et compte pas moins d’une trentaine de commerçants. « J’ai quitté Strasbourg pour arriver à Paris en 1985. A ce moment-là, j’ai vu les grandes surfaces débarquer, les petits commerces disparaître… Ce n’est qu’en créant une solidarité entre les commerçants qu’on peut s’en sortir », confie Jean-Luc Wolff.

Suite au succès de la première opération « La fête des vitrines » cet été, le pharmacien insiste joyeusement sur le fait qu’il faut continuer sur cette voie : « c’est clair et net, tout le monde fait des efforts : les vitrines sont de plus en plus jolies, elles donnent de plus en plus envie de se balader dans la rue. C’est flagrant sur la place Saint-Blaise : après plusieurs années de désertion commerciale, la place reprend enfin des couleurs ! »

 

 

Un pharmacien attentionné et passionné

Probablement réélu pour deux ans comme trésorier au courant du mois, Jean-Luc Wolff est un homme décidément débordé ! Lui qui a abandonné les études de médecine, décroche son diplôme de pharmacien en 1979. Il finit par déposer sa valise d’apothicaire dans le 20e en mai 2002. « J’ai choisi ici tout d’abord par facilité : j’habite dans le 19e, j’en ai pour 20 minutes maximum! Il y avait ici une pharmacie en vente, et le quartier m’a tout de suite plu, la proximité avec les clients est stimulante », déclare Jean-Luc Wolff.

Agé aujourd’hui de 58 ans, il est épaulé par une assistante et trois vendeurs, mais travaille pas moins de 60h par semaine ! « J’aime mon travail, être au contact des gens.. Je ne cherche pas à augmenter la surface pour devenir un drugstore. Je trouve encore de l’intérêt dans mon travail… Et heureusement car j’ai encore au moins 10 ans à tenir ! », plaisante-t-il.

Ses rares moments de repos où il ne se démène pas dans le quartier, c’est avec sa femme et ses trois enfants qu’il les passe… Ou devant un « bon polar, (son) passe-temps préféré ».

> Voir le  trombinoscope de certains des commerçants de l’association

> Et prochainement, la page Facebook de l’ACASB…

> lire aussi l’article sur l’inauguration des illuminations de Saint Blaise

Claire Barbuti

illuminations-top-13121

illuminations-mail- saint-blaise

1 commentaire

Laisser un commentaire